Acheter un gilet

On les reconnait sur les pistes cyclables, à leurs bretelles croisées et leurs jolies couleurs, les gilets réversibles Vasimimile, sont fabriqués près de Grenoble, par des personnes en situation de handicap ou d’insertion professionnelle.

Le tissu, la confection et le marquage sont réalisés à 100% en Isère. Ce sont ici des tarifs très préférentiels car nous réalisons des commandes groupées avec des gilets logotypés.
Les gilets adultes sont bi-colors (1 coté fluo – logo noir + 1 coté – logo réfléchissant), logos possibles Vélocité / #JeSuisUnDesDeux / #JeSuisUneDesDeux

  • Rouge – Jaune
  • Jaune – Orange
  • Bleu – Orange
  • Rose – Jaune
  • Noir – Jaune
  • Noir – Orange

Les gilets enfants sont unicolors (jaune ou orange), logo unique Vélocité réfléchissant

Chanson #JeSuisUnDesDeux – appel à vidéos

Je suis un des deux
Je pédale en toute saison
Je suis un des deux
A faire la Vélorution

Les artistes montpelliérains Bartleby, Judith Angot et Dr Snooze viennent d’enregistrer la chanson « Je suis un des deux ». Participez au clip en nous envoyant de (très) courtes vidéos qui illustrent que vous êtes « un des deux ». Filmez-vous à vélo, en pédalant ou à l’arrêt, en ville, en allant au travail, en faisant vos courses, en balade avec vos proches, ou simplement en train d’écrire « je suis un des deux », « Vélorution »… vous avez le champs libre 🙂  

Modalités d’envoi:

-Une seule contrainte technique, filmez-vous au format paysage (horizontal)

-Envoyez vos images via Wetransfer à clip.jesuisundesdeux@velocite-montpellier.fr.

-Accompagnez votre envoi d’une autorisation d’utilisation: « J’autorise Vélocité Montpellier à utiliser ces images dans le cadre du clip Je suis un des deux »
Nous mixerons joyeusement vos images avec plein d’autres pour un cocktail stimulant l’envie d’enfourcher sa bicyclette! 

– Date limite : 15 juin 2020

Retrouvez les artistes sur les réseaux sociaux:

Favoriser le vélo et la marche lors de la crise sanitaire : Mars – Juin 2020

[ MISE A JOUR : ajout des propositions faites par Vélocité à la métropole de Montpellier le 13 mai 2020 ]

Suite à nos propositions du 10 Avril 2020, la métropole de Montpellier a procédé à plusieurs aménagements d’urbanisme tactique en Mai 2020, à savoir le pont sur le Lez entre Castelnau-le-Lez et Montpellier, l’avenue Charles Flahault et l’axe Avenue de la Justice de Castelnau-Voie Domitienne. La démarche de la métropole est encourageante et reflète l’engouement national et international pour promouvoir la pratique du vélo en utilisant des installations transitoires.

Photo : Nicolas Le Moigne – Mai 2020

Afin de poursuivre cette dynamique en vue de consolider et pérenniser ces premiers aménagements, et permettre à tous les habitants de choisir son mode de transport (vélos, marche, transports en commun) et dans le même temps garantir la distanciation physique au plus grand nombre, nous avons eu le 13 Mai une nouvelle entrevue avec la collectivité, dont vous trouverez les détails de nos propositions dans le document ci-dessous.

Télécharger le document présenté à la Métropole de Montpellier le 13/05/2020 en format PDF.

[ COMMUNIQUE INITIAL LE 15 AVRIL 2020]

La crise du Covid-19 et notre confinement soudain ont bouleversé nos vies et nos villes.

Notre santé, à la fois individuelle et collective, se retrouve désormais au centre de toutes les préoccupations. La majorité d’entre nous restons désormais chez nous autant que possible pour éviter la propagation de l’épidémie. Face à cette situation inédite, de nouvelles habitudes se créent et pourraient changer notre quotidien.

La ville, elle aussi, se transforme. Son air parait plus respirable, on peut même y entendre les oiseaux chanter jusqu’au centre de Montpellier. Les voitures se sont effacées de l’espace urbain, les piétons et les enfants s’approprient les rues, tandis que les rares vélos circulent de plus en plus sur les grands axes. Le vélo et la marche garantissent distanciation sociale et activité physique à l’heure du confinement, et éviteront demain que les transports en commun soient saturés et vecteurs de contamination.

Montpellier, Avril 2020   –   Photo: Nicolas Le Moigne

Montpellier, Avril 2020   –   Photo: Nicolas Le Moigne

Ce constat dépasse nos frontières. De Berlin à San-Francisco, en passant par Budapest ou Bogota, l’urbanisme tactique apparaît dans nos villes pour répondre à l’urgence sanitaire. Ce concept popularisé par l’urbaniste Mikaël Colville-Andersen décrit le fait de mettre en place et tester un aménagement afin d’évaluer sa pertinence. En l’occurrence, pour répondre aux besoins de mobilités des personnes qui souhaitent éviter les transports en commun pour des raisons sanitaires, de nombreuses villes ont transformé temporairement des voies automobiles actuellement inutilisées en pistes cyclables.

Bogota, Mars 2020   –   Photo: Fernando Vergara/Associated Press

Ce rééquilibrage de l’espace urbain laisse ainsi plus de place aux piétons et aux vélos, leur garantissant ainsi des déplacements sécurisés en maintenant la distanciation sociale. De plus, c’est l’espace urbain dans son intégralité que l’on sécurise ainsi. Alors qu’il est actuellement impératif de ne pas saturer les hôpitaux, de tels aménagements temporaires améliorent la sécurité routière car ils permettent de réguler naturellement la vitesse des automobiles et d’éviter la tentation d’accélérer à mesure que les routes se vident.

San Francisco, Mars 2020   –   Photo: Justin Sullivan/Getty Images

Alors que depuis maintenant un mois, nombreuses sont les villes en Europe et Outre-Atlantique qui font le choix de réhabiliter l’espace urbain en faveur de la marche et du vélo, aucune ville française n’a pour l’instant fait ce choix.

Montpellier, Avril 2020   –   Photo: Nicolas Le Moigne

Convaincue que les mobilités actives sont un moyen de faire face à la crise sanitaire actuelle, l’association Vélocité Montpellier a souhaité exposer sa vision “Covid-19, pourquoi et comment favoriser l’usage du vélo ?” auprès de la collectivité. Au cours d’une entrevue avec Mr. Saurel et les services techniques de la métropole de Montpellier Méditerranée, nous avons proposé de mettre en place à Montpellier des dispositions semblables à celles mises en oeuvre ailleurs. Nous espérons ainsi voir de premiers aménagements temporaire apparaître prochainement, notamment à proximité des hôpitaux.


Télécharger le document présenté à la Métropole de Montpellier le 10/04/2020 en format PDF ou ODP (éditable avec LibreOffice).

Références:

Aide trajet vélo

Alors que la crise sanitaire se prolonge, nous recevons de nombreux témoignages de personnes qui souhaitent commencer à se déplacer à vélo pour des raisons de santé et de sécurité, mais il y a souvent des petits freins qui les empêche de se lancer.

Vélocité et ses bénévoles sont là pour vous!

Vous avez envie de tester votre trajet domicile travail à vélo et en même temps vous aimeriez un coup de pouce?

Nous pouvons vous aider à identifier votre itinéraire, vous accompagner pour votre premier trajet et répondre à vos questions.

Si vous êtes intéressés, veuillez envoyer un mail à aide-trajets-velo@velocite-montpellier.fr

Dans votre message, merci de préciser votre demande en précisant votre lieu de départ et d’arrivée, si vous avez prévu de faire ce trajet avec un vélo à assistance électrique? (l’itinéraire peut varier). Et pour l’éventuel accompagnement, merci de proposer plusieurs dates possibles avec les horaires prévues. Nous vous répondrons dès que possible.

Précisions importantes pour les accompagnements « premier trajet » en période COVID-19: 

Le ou la cycliste qui vous accompagnera se tiendra à plus de 2 mètres de vous. Il appartient à chacun (personne accompagnée comme accompagnant) de faire toutes les vérifications et préparations d’usage afin que les conditions légales, en particulier celles du confinement, soient respectées.

Municipales 2020

Il est encourageant de constater qu’aussi bien à Montpellier que dans les autres communes de la métropole, les réponses à notre questionnaire en ligne sont très nombreuses. 

Résumé des réponses pour Montpellier

 

Action commune Vélocité – MàP contre le stationnement illégal

 Action commune Vélocité – Montpellier à Pied
Appel à témoignages –
Appel à témoignages – Appel à témoignages – Appel à témoignages 

 

La répression du stationnement illégal a fait l’actualité ces derniers jours à  l’occasion de la mise en place de la « téléprune » à Montpellier.Or, seule la question de la fluidité du trafic automobile a été mise en avant pour 40justifier ce dispositif. Les modes actifs ont semble-t-il été oubliés, et faire respecter le non-stationnement automobile sur les trottoirs et pistes cyclables ne semble pas à l’ordre du jour des autorités.

Afin de rappeler le non respect endémique des aménagements cyclables, piétons et PMR à Montpellier par les véhicules motorisés, une action est en préparation pour le 18 mars prochain.

Dans l’immédiat, nous collectons les témoignages – écrits, photos, vidéos – de façon à constituer un dossier fourni, et repérer les lieux les plus propices à une action publique.  34

Merci d’avance pour vos contributions, en alimentant le bêtisier  http://www.velocite-montpellier.fr/le-betisier-des-amenagements/  ou par courriel à elisabethmartinez@free.fr
 
L’action aura lieu vendredi 18 mars à 17H30 , et bien sûr plus d’informations vous parviendront dès que possible.

Nos actions de la rentrée: Antigone des assos 2013

Comme chaque année, Vélocité a participé au rendez-vous des associations à Antigone. C’était l’occasion pour parler de nos actions, pour se rencontrer avec des autres idées, pour échanger, s’engager, s’informer, débattre…

Nous avons dédié une table au projet Ville à 30, mais on pouvait trouver également de la documentation sur Vélocité et bien sûr, la participation enthousiaste de nos militants pour parler plus largement de nos objectifs.

Merci aux nouveaux adhérents et à la prochaine année!

Antigone 2013devant

Cliquez dessus pour regarder plus des photos.

 

 

Vélocité participe à l’enquête publique pour le tramway n°5

Dans le cadre de l’enquête publique pour le projet de la ligne de tramway No. 5 (voir aussi notre page qui propose le dossier au format PDF), Vélocité a remis aux commissaires enquêteurs les contributions de l’association.

Des remarques sur le passage par le parc Montcalm, par rapport aux pistes cyclables ou la viabilité de certaines parties des tracés ont été détaillés dans deux documents, consultables ci-dessous:

Avis Vélocité pour Vélocité Montpellier

Avis Vélocité II pour Vélocité Montpellier

2 Pétitions à signer pour le vélo

1. Au niveau local, une pétition vient d’être lancée pour maintenir gratuit l’accès au pont du Gard pour les piétons et cyclistes. Il faut savoir que actuellement il y a un tarif par voiture, mais les piétons et cyclistes peuvent accéder gratuitement au site. La pétition est lancée par une association gardoise membre de l’AF3V, dont nous sommes le relais départemental.
Pétition à signer et plus d’infos sur : Pont du Gard et Patrimoine

Pont du Gard pour tous!

2. Au niveau européen, la pétition pour les Villes à 30 qui cherche à recueillir un million de signatures en faveur de la généralisation du 30 km/h comme vitesse de référence en zones urbaine et résidentielle.

Elle vise les domaines de la sécurité routière, de la réduction des nuisances sonores et de la pollution de l’air. Il faut en effet savoir que passer de 50 à 30 km/h multiplie par 9 les chances de survie des piétons et cyclistes lors d’un accident, et diminue le bruit de moitié.
En recherche de convivialité? Regardez plus d’infos et signez sur: Fubicy

Villes a 30kmh

 

Manifestation cycliste : Prades-le-Lez, Montferrier-sur-Lez, Montpellier

ACTUALISATION: Trouvez dans ce vidéo les difficultés de l’itinéraire Prades-Montpellier à vélo. Il a été réalisé à la demande de Prades-le-Lez environnement, l’association à l’origine de cette vélorution.


cyclistes en danger Prades Montpellier par GA34

Manifestation cycliste pour la sécurisation des déplacements vélos entre Prades-le-Lez, Montferrier-sur-Lez, Montpellier

Manif pour la sécurisation

L’association «Prades-le-Lez Environnement» essaye de faire avancer les choses sur les
déplacements doux au sein de la commune et vers les communes environnantes. En particulier, la liaison Prades-Montpellier les préoccupe particulièrement d’une part parce qu’elle est actuellement peu sécurisée, d’autre part parce que les aménagements en cours dans la zone ne semblent pas particulièrement prendre en compte ces modes de déplacement.

Officiellement, il y a la perspective du tramway (au mieux 2017), mais il n’y a aucune garantie que ce tronçon se fera (procédure DUP reportée sur le tronçon en question), avec les conséquences qu’on peut imaginer sur la liaison cyclable Prades-Clapiers.

Amenagements a Prades-le-Lez

Cliquer sur la carte pour l’agrandir

L’itinéraire le plus naturel pour relier Prades à Montpellier emprunte la RD17 jusqu’au rond-point de Girac à Clapiers, où il rejoint la RD65 puis le rond-point d’Agropolis à l’entrée de Montpellier. Le long de la RD17, une piste bi-directionnelle séparée de la route existe de la sortie sud de Prades jusqu’au rond-point Sainte-Julie (sur la commune de Montferrier, au niveau de Baillarguet). Elle s’arrête net sur ce rond-point dangereux, et plus rien, même pas une bande cyclable, sur 500m, jusqu’au carrefour avec la RD17E3 (dite Route de Mende) venant du centre de Montferrier (aucun espace pour les piétons non plus).

 

Ce tronçonest très dangereux car il supporte un flux important : il longe la nouvelle déchetterie de Montferrier, le nouvel ensemble immobilier de Caudalie – qui débouchent directement sur la route – et participe à la desserte de Baillarguet (site du CIRAD, cité scolaire de Pierre Rouge, maison de retraite de Baillarguet, Zone Artisanale de Sainte-Julie dont deux concessions automobiles …) et du centre de Montferrier. Et ceci bien que ce tronçon ait été récemment réaménagé pour tenir compte de la déchetterie et des nouvelles résidences.

Au carrefour RD17/RD17E3 un nouveau rond-point va être construit, mais là aussi, il semble que rien ne soit prévu pour sécuriser la circulation des cyclistes et le passage des piétons.

Entre ce carrefour et le rond-point de Girac, sur 2km, la RD est bordée de bandes cyclables latérales, sans aucune séparation avec la route, qui est une route à 90km/h sur laquelle les motorisés ont tendance à rouler encore plus vite car elle se déroule en zone très dégagée (ni zone urbaine ni carrefours). Seule une petite portion en direction de Montpellier bénéficie, sur 500m environ, d’une piste séparée empruntant un délaissé de l’ancienne route.

L’arrivée au rond-point de Girac et la connection avec la nouvelle piste de la RD65 sont, elles aussi, dangereuses et mal conçues : venant de Prades, il faut traverser la RD17 sans aucune sécurisation (sortie de giratoire) pour rejoindre une piste qui contourne cet immense rond-point par l’est – c’est-à-dire en direction opposée de Montpellier! – et franchit la RD65 en souterrain.

 

A Montferrier aussi

Ces problèmes de déplacements non motorisés concernent aussi les habitants de Montferrier, puisqu’il leur est pratiquement impossible de se rendre en sécurité d’un quartier à l’autre de Montferrier (centre du village -quartier Ste Julie Baillarguet) autrement qu’en voiture (voire en bus, mais avec des fréquences de passage rédhibitoires). En effet, la RD17E3 est très étroite et franchit le Lez par un pont extrêmement resserré entre deux parapets, véritable piège pour les cyclistes et surtout les piétons (qui n’ont même pas la possibilité de marcher « au milieu » de la chaussée).

C’est pourquoi l’association SOS-Lez Environnement se joint à l’initiative de ses amis de Prades-le-lez Environnement pour organiser la manifestation du 25 mai.

Venez nombreux!