Action commune Vélocité – MàP contre le stationnement illégal

 Action commune Vélocité – Montpellier à Pied
Appel à témoignages –
Appel à témoignages – Appel à témoignages – Appel à témoignages 

 

La répression du stationnement illégal a fait l’actualité ces derniers jours à  l’occasion de la mise en place de la « téléprune » à Montpellier.Or, seule la question de la fluidité du trafic automobile a été mise en avant pour 40justifier ce dispositif. Les modes actifs ont semble-t-il été oubliés, et faire respecter le non-stationnement automobile sur les trottoirs et pistes cyclables ne semble pas à l’ordre du jour des autorités.

Afin de rappeler le non respect endémique des aménagements cyclables, piétons et PMR à Montpellier par les véhicules motorisés, une action est en préparation pour le 18 mars prochain.

Dans l’immédiat, nous collectons les témoignages – écrits, photos, vidéos – de façon à constituer un dossier fourni, et repérer les lieux les plus propices à une action publique.  34

Merci d’avance pour vos contributions, en alimentant le bêtisier  http://www.velocite-montpellier.fr/le-betisier-des-amenagements/  ou par courriel à elisabethmartinez@free.fr
 
L’action aura lieu vendredi 18 mars à 17H30 , et bien sûr plus d’informations vous parviendront dès que possible.

Nos actions de la rentrée: Antigone des assos 2013

Comme chaque année, Vélocité a participé au rendez-vous des associations à Antigone. C’était l’occasion pour parler de nos actions, pour se rencontrer avec des autres idées, pour échanger, s’engager, s’informer, débattre…

Nous avons dédié une table au projet Ville à 30, mais on pouvait trouver également de la documentation sur Vélocité et bien sûr, la participation enthousiaste de nos militants pour parler plus largement de nos objectifs.

Merci aux nouveaux adhérents et à la prochaine année!

Antigone 2013devant

Cliquez dessus pour regarder plus des photos.

 

 

Vélocité participe à l’enquête publique pour le tramway n°5

Dans le cadre de l’enquête publique pour le projet de la ligne de tramway No. 5 (voir aussi notre page qui propose le dossier au format PDF), Vélocité a remis aux commissaires enquêteurs les contributions de l’association.

Des remarques sur le passage par le parc Montcalm, par rapport aux pistes cyclables ou la viabilité de certaines parties des tracés ont été détaillés dans deux documents, consultables ci-dessous:

Avis Vélocité pour Vélocité Montpellier

Avis Vélocité II pour Vélocité Montpellier

2 Pétitions à signer pour le vélo

1. Au niveau local, une pétition vient d’être lancée pour maintenir gratuit l’accès au pont du Gard pour les piétons et cyclistes. Il faut savoir que actuellement il y a un tarif par voiture, mais les piétons et cyclistes peuvent accéder gratuitement au site. La pétition est lancée par une association gardoise membre de l’AF3V, dont nous sommes le relais départemental.
Pétition à signer et plus d’infos sur : Pont du Gard et Patrimoine

Pont du Gard pour tous!

2. Au niveau européen, la pétition pour les Villes à 30 qui cherche à recueillir un million de signatures en faveur de la généralisation du 30 km/h comme vitesse de référence en zones urbaine et résidentielle.

Elle vise les domaines de la sécurité routière, de la réduction des nuisances sonores et de la pollution de l’air. Il faut en effet savoir que passer de 50 à 30 km/h multiplie par 9 les chances de survie des piétons et cyclistes lors d’un accident, et diminue le bruit de moitié.
En recherche de convivialité? Regardez plus d’infos et signez sur: Fubicy

Villes a 30kmh

 

Manifestation cycliste : Prades-le-Lez, Montferrier-sur-Lez, Montpellier

ACTUALISATION: Trouvez dans ce vidéo les difficultés de l’itinéraire Prades-Montpellier à vélo. Il a été réalisé à la demande de Prades-le-Lez environnement, l’association à l’origine de cette vélorution.


cyclistes en danger Prades Montpellier par GA34

Manifestation cycliste pour la sécurisation des déplacements vélos entre Prades-le-Lez, Montferrier-sur-Lez, Montpellier

Manif pour la sécurisation

L’association «Prades-le-Lez Environnement» essaye de faire avancer les choses sur les
déplacements doux au sein de la commune et vers les communes environnantes. En particulier, la liaison Prades-Montpellier les préoccupe particulièrement d’une part parce qu’elle est actuellement peu sécurisée, d’autre part parce que les aménagements en cours dans la zone ne semblent pas particulièrement prendre en compte ces modes de déplacement.

Officiellement, il y a la perspective du tramway (au mieux 2017), mais il n’y a aucune garantie que ce tronçon se fera (procédure DUP reportée sur le tronçon en question), avec les conséquences qu’on peut imaginer sur la liaison cyclable Prades-Clapiers.

Amenagements a Prades-le-Lez

Cliquer sur la carte pour l’agrandir

L’itinéraire le plus naturel pour relier Prades à Montpellier emprunte la RD17 jusqu’au rond-point de Girac à Clapiers, où il rejoint la RD65 puis le rond-point d’Agropolis à l’entrée de Montpellier. Le long de la RD17, une piste bi-directionnelle séparée de la route existe de la sortie sud de Prades jusqu’au rond-point Sainte-Julie (sur la commune de Montferrier, au niveau de Baillarguet). Elle s’arrête net sur ce rond-point dangereux, et plus rien, même pas une bande cyclable, sur 500m, jusqu’au carrefour avec la RD17E3 (dite Route de Mende) venant du centre de Montferrier (aucun espace pour les piétons non plus).

 

Ce tronçonest très dangereux car il supporte un flux important : il longe la nouvelle déchetterie de Montferrier, le nouvel ensemble immobilier de Caudalie – qui débouchent directement sur la route – et participe à la desserte de Baillarguet (site du CIRAD, cité scolaire de Pierre Rouge, maison de retraite de Baillarguet, Zone Artisanale de Sainte-Julie dont deux concessions automobiles …) et du centre de Montferrier. Et ceci bien que ce tronçon ait été récemment réaménagé pour tenir compte de la déchetterie et des nouvelles résidences.

Au carrefour RD17/RD17E3 un nouveau rond-point va être construit, mais là aussi, il semble que rien ne soit prévu pour sécuriser la circulation des cyclistes et le passage des piétons.

Entre ce carrefour et le rond-point de Girac, sur 2km, la RD est bordée de bandes cyclables latérales, sans aucune séparation avec la route, qui est une route à 90km/h sur laquelle les motorisés ont tendance à rouler encore plus vite car elle se déroule en zone très dégagée (ni zone urbaine ni carrefours). Seule une petite portion en direction de Montpellier bénéficie, sur 500m environ, d’une piste séparée empruntant un délaissé de l’ancienne route.

L’arrivée au rond-point de Girac et la connection avec la nouvelle piste de la RD65 sont, elles aussi, dangereuses et mal conçues : venant de Prades, il faut traverser la RD17 sans aucune sécurisation (sortie de giratoire) pour rejoindre une piste qui contourne cet immense rond-point par l’est – c’est-à-dire en direction opposée de Montpellier! – et franchit la RD65 en souterrain.

 

A Montferrier aussi

Ces problèmes de déplacements non motorisés concernent aussi les habitants de Montferrier, puisqu’il leur est pratiquement impossible de se rendre en sécurité d’un quartier à l’autre de Montferrier (centre du village -quartier Ste Julie Baillarguet) autrement qu’en voiture (voire en bus, mais avec des fréquences de passage rédhibitoires). En effet, la RD17E3 est très étroite et franchit le Lez par un pont extrêmement resserré entre deux parapets, véritable piège pour les cyclistes et surtout les piétons (qui n’ont même pas la possibilité de marcher « au milieu » de la chaussée).

C’est pourquoi l’association SOS-Lez Environnement se joint à l’initiative de ses amis de Prades-le-lez Environnement pour organiser la manifestation du 25 mai.

Venez nombreux!

Vélorution du 30 mars

Ce dernier samedi 30 mars, on s’est réuni à plus de 100 sur la place de la Comédie. Le but était de rouler en groupe, en toute sécurité, jusqu’au Parc Montcalm (aussi connu comme Parc de l’EAI). Mais aussi de « prendre » un espace publique. Finalement, pourquoi pas utiliser ces beaux espaces qui sont là que pour nous?

Il était nuageux mais il faisait doux, et donc avec l’aide de Ouvre Tête on a pu profiter d’un magnifique pique-nique à prix libre, d’un super concert (merci S’cusez pour le Bruit!), de l’animation des Petits Debrouillards et de la présence animé de tou(te)s les participant(e)s de la vélorution.

Vélorution 30 mars 2013

Une excellente façon de profiter de nos espaces urbains, tout en nous rappelant que d’autres formes de mobilité sont possibles.

Les photos de l’évenement en album FB et en Google. Et la vidéo de la journée:



A la prochaine!

Terra Eco: dossier sur le vélo en France

Le Magazinne Terra Eco No. 46, avril 2013 vient de sortir un dossier sur le vélo. On peut y trouver un peu d’histoire: pourquoi les Français sont fous du vélo, ainsi comme les résultats d’une course multi-modale en ville pour découvrir le moyen de transport le plus efficace (devinez qui c’est qui l’a emporté).couverture terraecoTrès intéressant, on lit également un classement des villes cyclistes en France, où, dommage, Montpellier n’apparait pas dans l’enquête. L’explication apparait vers la fin de l’article, dans la partie « Le flop 3 des villes en queue de peloton », où on peut lire :

(Limoges, Havre et Nice) Elles ont eu le mérite de nous répondre, ce que d’autres villes, peu vélo-friendly, n’ont pas eu l’élégance de faire.

Représentatif de la volonté politique de nos gouvernants?

Une pétition de «Clap’bike» pour l’accès à vélo à Agropolis

La zone d’Agropolis est une zone phare pour l’agronomie, avec des centres de recherche, un lycée, et une résidence étudiante. Pourtant elle est très difficilement accessible à vélo, que ce soit depuis Montpellier (notamment en passant par le zoo), ou depuis Montferrier et son grand rond-point.
L’association Clap’bike, basée à Clapiers (village au nord de Montpellier), propose une pétition à ce sujet:

La pétition de Clap’bike, «Agropolis, les vélos bannis»

N’hésitez pas à la signer!

Vélo au Mexique

Il y a plus de 50 associations qui travaillent au Mexique pour la promotion du vélo comme mode de déplacement en ville.

Ce n’est pas toujours évident: manque d’infrastructure, image de la voiture comme un signe de status, gouvernements locaux parfois opposés au vélo, accidents quotidiens, etc. Mais d’autre côté, il sont de plus en plus nombreux les cyclistes à prendre les rues pour demander un changement. Un basculement dans le règne de la voiture est imminent… mais n’a encore pas de date.

Sensible à cette révolution urbaine, le travail d’une petite association du sud du Mexique a été magnifiquement documentée par un jeune cinéaste. Sous le nom de Ciclo Turixes, sa caméra raconte en 7 minutes la quotidienneté d’un petit groupe de bénévoles à Mérida, dans le Yucatan.

30 mars: Vélorution!

Le samedi 30 mars vous êtes tous invités à joindre la Vélorution que partira de la Place de la Comédie à 14h30 pour arriver au Parc Montcalm (parc de l’EAI).

Vélorution 30 mars

Prenez de quoi profiter d’un bon pique-nique partagé, et préparez-vous pour passer un agréable après-midi avec des autres cyclistes urbains.

L’association Ouvre-Tête prépare avec Caravan’Olla des options pour le gouter en échange d’une coopération libre ainsi que des interventions musicales avec le groupe Désolé pour le bruit.

Vous voulez en inviter d’autres cyclistes? Imprimez les affiches pour emporter, ou bien partagez-les la page FaceBook avec l’événement.

Consultez aussi le parcours ici:


Afficher Vélorution parcours 2 sur une carte plus grande