Assemblée Générale le vendredi 26 janvier à 18h30 Salle Pétrarque

Chers adhérent(e)s,

Vélocité Grand Montpellier vous présente ses meilleurs vœux pour 2018  !

Que 2018 contribue à la transition cyclable, antidote à la société compliquée  !

Vous trouverez ci-joint le programme de l’Assemblée générale annuelle qui aura lieu le vendredi 26 janvier 2018 à partir de 18 h 30 à la Salle Pétrarque, Hôtel de Varennes 2 place Pétrarque (centre ville Montpellier).

En plus de la partie formelle de l’Assemblée générale, vous trouverez des stands, des ateliers, un buffet avec boissons, des échanges sur les voyages en vélos et mille et une possibilité de parler vélo, cyclisme, cyclotourisme et urbanisme dans le grand Montpellier.

Pensez à réserver votre soirée et aussi à convier vos connaissances : plus que jamais parlons vélo et faisons entendre la voix cycliste !

Vous pouvez d’ores et déjà renouveler votre adhésion ou faire adhérer vos connaissances sur notre site.

Téléchargez le programme détaillé en pdf.convovation_ag_2018

Comptant sur votre présence,

Elisabeth Martinez

Secrétaire de Vélocité Grand Montpellier

Synthèse de la campagne de comptage

En octobre 2017, Vélocité Grand Montpellier a réalisé une campagne de comptage des cyclistes afin de dresser un état des lieux de la pratique du vélo dans l’espace urbain montpelliérain. Les auteurs ne prétendent pas suivre une méthodologie strictement « scientifique », mais veulent accompagner la mise en place d’une cartographie interactive sur les observations des usagers cyclistes locaux. Cet observatoire appelé Vélobs a déjà recueilli de très nombreux signalements des problèmes et solutions pour le vélo à Montpellier et peut être consulté sur internet : www.velocite-montpellier.fr/velobs.
Pour les deux opérations, il s’agit de donner un aperçu bien réel des pratiques cyclistes à Montpellier et de servir de base pour les discussions et analyses ultérieures, comme le démontre ce document qui présente également de quelques solutions.
En un mois, 190 comptages ont été réalisés sur 28 lieux différents de Montpellier. Pendant près de 36 heures, 4.005 cyclistes ont été comptabilisés, soit environ 1 toutes les 30 secondes.
On peut tirer de cette enquête un certain nombre d’observations :
Lorsqu’elle a fait l’objet d’un comptage (31% des cyclistes comptés), la proportion d’hommes est de 63%, celle des femmes de 34%, celle des enfants de 3%.
Les cyclistes sont plus nombreux autour des universités et sur les pistes cyclables bien aménagées en axes structurants, comme celle qui longe le Lez. A certains endroits passent plus de 300 cyclistes à l’heure – ce qui fait autant de voitures en moins.
Dans le centre ville, on observe parfois plus de cyclistes que de voitures. C’est le cas sur le pont de Sète ou dans la rue de Verdun. Par contre, les cyclistes semblent éviter au maximum les axes très fréquentés par les voitures comme l’avenue de Toulouse ou l’avenue de Palavas.
Très peu d’enfants font du vélo, même près des établissements scolaires. Est-ce dû à la peur des parents ou/et au manque de vraies pistes cyclables ? Quelques mamans transportent leurs enfants sur le porte-bagage, ce qui paraît être plus dangereux que de leur confier un vélo… Par contre, on peut observer plus d’enfants les weekends
en balade familiale le long du Lez.
La cohabitation entre cyclistes et piétons ne semble pas être un problème majeur. La plupart des piétons ne respectent pas les pistes cyclables, comme les vélos ne respectent pas toujours les trottoirs. Mais en général, l’espace est partagé avec courtoisie et sans accrochage.
Une observation particulière a été faite aux feux tricolores : les cyclistes et les piétons adoptent visiblement le
même comportement et traversent en évitant les voitures avant de se conformer à la couleur des feux ce qui souligne la pertinence de la revendication déjà portée par Vélocité de mettre en place des tourner à droite cyclistes.
20% des cyclistes portent un casque, davantage en dehors des zones habitées que dans le centre ville, plus les gens qui font des trajets professionnels que les cyclistes occasionnels.
On a compté seulement une centaine de trottinettes contre 4000 cyclistes (quelques rollers), utilisées surtout sur des distances courtes par des enfants sur le chemin de l’école.
Environ 10% des vélos enquêtés ont une assistance électrique.

Quelques éclairages particuliers:

Avenue de Toulouse
Pour éviter le danger sur cet axe important pour la circulation motorisée (comme sur le chemin de Moularès et l’avenue de Palavas), 30% des cyclistes roulent, dans les deux sens, sur les trottoirs non adaptés, en concurrence avec les piétons bien plus nombreux.
Rue de Verdun, et rues alentours (A. Olivier, Clos René, Alfred Bruyas, Boussairolles etc.)
Beaucoup de piétons marchent dans la rue, car les trottoirs sont étroits et en partie encombrés par des poubelles, vélos garés, etc. Les observateurs ont compté autant de vélos que de voitures, et il y a 10 fois plus de piétons. De nombreux cyclistes passent en sens interdit devant le Rockstore, par manque d’alternative praticable, ce qui justifierait ici un double sens cyclable.
Et pourquoi ne pas mettre tout ce petit quartier en zone partagée (20 km/h), autorisant les piétons à marcher dans la rue et les cyclistes à rouler dans les deux sens… Comme il y a des écoles maternelles et primaires dans le quartier, cela sécuriserait aussi la circulation des enfants.
Rue Doria, rue Gerhardt (entre les Arceaux et la faculté de Saint-Charles)
Cet axe est très fréquenté par les cyclistes, dans les deux sens, alors que les rues sont en sens unique. On y a recensé plus de 100 vélos par heure le matin entre 8h et 9h les jours ouvrables (une vingtaine le samedi). Les cyclistes remontent en sens interdit sur les trottoirs pourtant très fréquentés par les piétons (120 par heure). Une piste cyclable bidirectionnelle semble s’imposer dans cet axe structurant nord/sud entre les quartiers Gambetta, Figuerolles et la Chamberte d’un coté et les facultés de l’autre, d’autant qu’il n’existe pas de réelle alternative à cet itinéraire.
Quartier gare, Pont de Sète
Depuis la fermeture du pont à la circulation de transit, le nombre de voitures a fortement diminué. Dans le sens du boulevard de Strasbourg, il y a maintenant autant de cyclistes que de voitures. Les deux ponts de la gare sont des axes indispensables pour la traversée du chemin de fer, en particulier par les vélos. Or la présence de multiples obstacles rend le passage très compliqué. Beaucoup de cyclistes sont contraints de se frayer un passage en zigzagant sur les trottoirs.
Rue Saint-Guilhem
Des scooters et motos sans autorisation d’accès circulent (souvent un peu vite) et stationnent en zone piétonne… Par contre la plupart des cyclistes partagent l’espace avec les piétons sans accrochage.
Avenue de Pirée (au niveau de la fontaine du Lez devant l’Hôtel de Région)
200 cyclistes en une heure et 150 piétons : cet itinéraire fait partie des axes structurants très fréquentés. Mais la piste partagée entre piétons et cyclistes est en mauvais état en raison des racines des pins parasol, ce qui amène certains cyclistes à l’éviter et rouler carrément sur la route.

Vélobs: participez à l’état des lieux de la place du vélo dans le grand Montpellier

Mise en place d’un observatoire en ligne des problèmes et solutions pour le vélo avec un outil participatif, interactif et innovant: VELOBS-Montpellier

Afin de dresser un état des lieux de la place du vélo dans l’espace urbain, Vélocité Grand Montpellier met en place pour la rentrée 2017 cet outil participatif vous permettant de signaler tout problème rencontré, proposition d’aménagement ou observation dans la pratique cycliste dans le grand Montpellier.

Grâce à ce nouvel outil en ligne accessible sur son site (http://velobs.velocite-montpellier.fr), tout usager de la voirie est invité à localiser, décrire et proposer une solution à un problème rencontré. 

Les signalement seront remontés par Vélocité vers les pouvoirs compétents, qui décidéront de quelle manière les traiter. A terme, les usagers pourront constater si le problème relevé a été ou non résolu. Une cartographie participative de la condition cycliste dans la Métropole va ainsi être progressivement constituée, qui pourra témoigner de son évolution.

Cet outil en ligne est directement issu de celui déjà en service à Toulouse, à l’initiative de 2 Pieds 2 Roues, association de promotion des mobilités actives. Il constitue un des moyens par lesquels les collectivités responsables peuvent décider des interventions et investissements à réaliser.

Aménager un tourner à droite au feu, réprimer le stationnement sauvage sur les pistes cyclables, réparer des pistes à l’état de dégradation bien plus pénalisant pour un cycliste que pour un automobiliste : la liste de ce qui peut faire la différence entre une ville qui tolère les cyclistes et une qui les encourage passe notamment par l’attention apportée à l’état et à l’adéquation du réseau qu’ils empruntent.

VELOBS constitue ainsi une opportunité très concrète pour que la Métropole et les collectivités en charge de l’aménagement de la voirie et de l’espace public s’attaquent à la résolution de ces problèmes, améliorant le quotidien de ceux qui font le choix de laisser leur voiture au garage. Vélocité Grand Montpellier les invite donc à s’appuyer sur les données de cet observatoire pour agir concrètement en faveur de l’usage du vélo.

Baromètre des villes cyclables

Merci à tous de participer à la campagne de sondage en ligne pour évaluer la cyclabilité des différentes villes. L’enquête nationale « Baromètre des villes cyclables » a pour objectif d’évaluer si votre ville est favorable à la pratique du vélo à partir de votre ressenti. Elle donnera lieu à un classement de cyclabilité des villes françaises et permettra à la collectivité de connaître les points à améliorer. Votre réponse est essentielle et contribuera à l’évolution des conditions de l’usage du vélo à Montpellier. Il vous suffit de seulement 5 minutes pour exprimer votre avis sur www.parlons-velo.fr Nous vous remercions pour votre participation !

https://www.parlons-velo.fr

Si un un maximum de Montpelliérains et alentours y répondent, cela donnera plus de poids à cette enquête, qui se veut le pendant à un baromètre allemand qui semble avoir rencontré quelque succès. La  première campagne s’achève dans un mois environ.

Répondre au questionnaire est très facile et prend environ 5 minutes; c’est l’occasion de vous exprimer sur la « cyclabililté locale « 

Participer à la campagne de comptage-vélos de Vélocité dans la métropole

Amis cyclistes! Participez à la campagne de comptage-vélos lancée par Vélocité pour faire un état des lieux de la situation des cyclistes dans l’espace métropolitain du grand Montpellier entre le 23 septembre et le 30 octobre 2017.

Ce comptage devrait nous permettre de nous appuyer sur des éléments chiffrés pour promouvoir le vélo en ville, montrer la part modale des différents moyens de déplacement, détecter et démontrer les passages à aménager en priorité, et, à terme, témoigner de l’évolution des usages du vélo dans l’espace urbain.

Ainsi, Vélocité Grand Montpellier en appelle à vos yeux avisés pour cette campagne de comptage-vélo!

Comment ça marche ?

• Téléchargez et imprimer la feuille de comptage en bas de cette page.
• Choisissez un lieu (section cyclable aménagée ou trajet que vous jugez dangereux
pour les vélos, axe très emprunté par les vélos ou encore tout autre endroit qui
vous parait pertinent).
• Postez-vous le temps que vous souhaitez à cet endroit (30 minutes, 1h,.. Le matin,
en fin de journée,…)
• Comptez le nombre de vélos qui passent en précisant au maximum les
informations que nous vous remettons dans le modèle (vélo à assistance
électrique, casqué ou non, ..). Le comptage des autres moyens de déplacement (voitures, motos, piétons…) est facultatif, mais permettrait de calculer la part modale des moyens doux…
Nous proposerons de recommencer ce comptage d’ici quelques temps pour noter les évolutions.

Objectifs : La semaine de la mobilité est l’occasion de mettre en valeur les modes de
déplacements « alternatifs ». Vélocité Grand Montpellier souhaite faire un focus sur le vélo en ville. Le comptage-vélo permettra de recueillir des chiffres réels facilitant la communication avec la presse, avec les techniciens et élus de la métropole. C’est également une façon de nous faire remonter vos ressentis en tant que cycliste dans la partie « Commentaires ».
Il pourra, dans un second temps, se transformer en un véritable outil de comptage régulier permettant de travailler sur l’efficacité des aménagements ou au contraire les urgences à mettre en place.
Tous à vos compteurs!!
Les types de situations analysées :
• En fonction du choix du lieu de votre comptage, celui-ci pourra indiquer un passage
dangereux, un axe structurant pour les cyclistes, ou tout autre situation
Le comptage.. et après??
• Une fois le comptage effectué, vous pouvez scanner et envoyer par mail le tableau
et les renseignements associés à l’adresse suivante : montpellier@fubicy.org
jusqu’au 30/10/2017
• Vous pouvez également déposer les documents dans un classeur rouge placé au Faubourg jusqu’au 30/10/2017 (Adresse : 15 rue du Faubourg de Nîmes, Montpellier)
• Nous vous tiendrons au courant des résultats et vous re-proposerons un comptage l’année prochaine afin d’évaluer les évolutions.

Télécharger la feuille de comptage et son mode d’emploi avec modèle:

Comptage Vélocité v5

1er octobre: Convergence cycliste à Vic-la-Gardiole / Villeneuve-lès-Maguelone

Les associations cyclistes Vélocité Montpellier, la Roue Libre de Thau et Vélo Pays de l’Or (Mauguio) organisent une manifestation festive pour demander la continuité cyclable sur la liaison entre Vic-la-Gardiole et Villeneuve-lès-Maguelone sur l’EuroVélo 8 La Méditerranéenne.

Plusieurs départs de balades entre Sète et Montpellier, un point de regroupement à Mireval et un grand cortège commun festif jusqu’à Vic-la-Gardiole! Voir document ci-joint:Convergence_Vic_Velo_2017_10_01

Le but de cette convergence du dimanche1er octobre: demander l’aménagement du tronçon Vic la Gardiole / Villeneuve-lès-Maguelone sur l’Eurovélo 8. Mais aussi,  passer ensemble une agréable journée !

Voici les dernières infos, envoyées par Jean Louis Valat (coordinateur pour Montpellier) 2 départs de Montpellier à 9H  ( pile !) , et un autre de la Mairie de Villeneuve-lès-Maguelone à 10H

Montpellier 8H45, deux R-V de départ au choix pour un itinéraire aux trois quarts commun :

  1. quai station TRAM 4a RESTANQUE départ en vélo 09H00 précises

à l’accueil au quai       Jean-Louis

  1. quai station TRAM 2 SABINES          départ en vélo 09H00 précises

à  l’accueil au quai      Daniel

Carte de la convergence: https://umap.openstreetmap.fr/fr/map/convergence-a-vic-a-velo-1er-octobre-2017_140007#11/43.4913/3.8061

 

L’ ALTERTOUR à vélo sera à Montpellier du 25 au 27 juillet

Trois jours pour rencontrer cette étonnante caravane cycliste, reliant les alternatives

Participer aux 3 jours, à une journée, à une soirée ou le temps qui vous convient, tout est possible.

Moment fort : le 26 juillet  de 17 à 18 heures: Alternatiba est invité à faire découvrir à l’Altertour ses multiples alternatives locales;  pour une vraie rencontre : n’hésitez pas à prévoir de passer là-bas au moins la soirée ! 

Demandez le programme !                                           

Si vous souhaitez participer à des étapes de l’Altertour, s’inscrire ! www.altertour.net

Mardi 25 juillet

16h Possibilité de rejoindre l’Altertour à son arrivée à la ferme urbaine collective de la Condamine *, dîner avec le collectif de la ferme, passer la soirée et dormir sur place ( apporter tente, duvet …) 21h : Projection du film/debat « S’installer paysan sans terre et sans capital » par les Ziconophages.

Mercredi 26 juillet

Matin, chantiers participatifs à la ferme de la Condamine* et atelier vélos

12h14H repas / intervention et discussion autour de l’économie sociale et solidaire avec la déléguée générale de la chambre de l’ESS de l’Hérault

Atelier cuisine pour préparer la soirée. Atelier répétition conférence gesticulée et jeux participatifs

17h – 18h : briefing AlterTour / présentation d’Alternatiba

Puis,  apéro et accueil, conférence gesticulée sur le vélo

                  20h : jusqu’au bout de la nuit : repas et soirée festive ! (Scène ouverte en début de soirée puis CONCERT )

       Merci pour l’organisation, inscrivez vous au repas si vous voulez profiter de la cuisine de nos cuisiniers toqués isadeloenzien@gmail.com

 

Jeudi 27 juillet

Départ pour la vélorution (RDV à 10h00 place de la Comédie) : Vélorution dans Montpellier organisée par Alternatiba, visites d’Alternatives montpelliéraines.

12h00 – Rencontre avec Luttopia, pic-nic puis chantier participatif

 

*Détails sur le plan d’accès, se rendre sur la page Facebook de la Ferme de la Condamine *    qui se situe a proximité de Gramont 1372 rue des Marels à Montpellie

Si vous souhaitez participer à des étapes de l’Altertour, s’inscrire ! www.altertour.net

Balade d’été aux Aresquiers – Dimanche 2 Juillet

Ami.e.s du vélo et des circulations douces,

 

DImanche 2 juillet, balade d’été avec baignade et pique-nique !

 

Rendez-vous dimanche 2 juillet à 10 h Place Aristide Briand (au kiosque) sans oublier vos gilet fluo, pique-nique et maillot de bain…  

 

Plus nombreux nous sommes, plus nous roulons librement !

 

Consultez notre site et notre page.

 

L’équipe de la Roue libre de Thau

 

Samedi 1er Juillet: Vélorution dans les rues de Sète

Ami.e.s du vélo et des circulations douces,
Démarrez bien l’été ! Participez à la vélorution ce samedi matin afin de demander une place pour les vélos en ville !
Rendez-vous ce samedi 1er juillet à 10 h 30 devant le théâtre Molière (av. Victor Hugo)  
Plus nombreux nous sommes, plus nous roulons librement !
L’équipe de la Roue libre de Thau