Des faux PV et des autocollants pour les voitures mal garées

Les voitures garées sur les pistes cyclables, les trottoirs et les passages piétons sont de véritables calamités. Or la police nationale considère qu’elle a du travail plus important que cela, la police municipale est totalement inefficace, et la police du stationnement ne s’occupe que des infractions au stationnement payant (dans les lieux et aux heures où le stationnement est payant). Peut-être que certains automobilistes ont eu des PV pour stationnement gênant, mais le fait est que c’est inefficace puisque la situation ne s’améliore pas, et ceci depuis largement plus de 10 ans.

Loin de nous l’idée de faire notre propre police, mais chaque citoyen peut gentiment faire la remarque aux contrevenants que leur comportement est très gênant et peut avoir des conséquences graves, en forçant des piétons, des parents avec poussette ou des cyclistes à faire des crochets dangereux par une chaussée avec peu de visibilité.

Un faux PV

Voici donc un faux PV, que chacun peut imprimer à son gré (en recto/verso) et découper (3 faux PV par feuille A4), et disposer sous l’essuie-glace des voitures qui gênent vraiment. Cette action est totalement légale, puisque ce n’est pas une dégradation, et que ce papier est une imitation assez grossière pour ne tromper personne.

Attention: malgré l’aspect exclusivement pédagogique, il existe des automobilistes qui sont très bêtes et très violents. Aussi, armez-vous d’une bonne dose de diplomatie, de sourire, ou d’une bonne distance de sécurité si la personne réagit mal, car cela arrive.

Faux_PV-miniCliquez sur l’image pour télécharger le fichier PDF à imprimer

NB: si vous faites partie d’une autre association et voulez adapter notre faux PV, cliquez ici pour récupérer les fichiers source pour LibreOffice (dessins créés avec Draw, copiés en mode « Métafichier GDI » dans la page créée avec Text).

Des autocollants pénibles mais éducatifs

L’exercice suivant est réservé à des personnes plus sportives et téméraires, la réaction des automobilistes pouvant être plus importantes s’il s’avère qu’ils sont très bêtes et très violents. Les risques juridiques sont également supérieurs, en théorie du moins (voir encadré ci-dessous).

Il s’agit d’autocollants vendus par le site web «Garé Comme Une Merde.fr», disponible également en anglais, espagnol, italien (assez grossier) et allemand, car hélas la bêtise est universelle. Nous vous recommandons de choisir la version soft qui proclame «Vous êtes vraiment mal garé»: c’est moins inutilement agressive, et plus pédagogique.

Autocollant «vraiment mal garé» <= cliquez sur l’image pour aller sur le site du vendeur

Aspects sécuritaires et légaux: Si vous collez ces autocollants, respectez les conseils suivants:

  • Ne les collez JAMAIS sur le pare-brise, et surtout pas dans le champ de vision du conducteur. Ce serait dangereux si le conducteur reprend le volant sans avoir retiré l’autocollant (ou si l’autocollant ne se décolle pas bien), et vous ne voulez pas avoir un accident sur la conscience.
    Collez-les plutôt sur la vitre latérale, que verra le conducteur en reprenant sa voiture, et pas trop proche de l’avant de la vitre pour ne pas gêner la visibilité du rétroviseur extérieur, également essentiel pour la sécurité routière.
  • Coller un tel autocollant n’est certainement pas légal. Le fait que ce soit légitime n’est pas une excuse à toute épreuve devant un tribunal (mais c’est appréciable). Lisez les articles 322-1 (alinéa 2) et suivants du Code Pénal avant de le faire, et sachez notamment que:
    • ce type d’action est classé comme une «dégradation légère» (action qui n’abîme pas le support)
    • la peine encourue est de 3750€ d’amende et d’une peine de travail d’intérêt général; en pratique cependant, vous risquez surtout une contravention.
    • il s’agit d’un délit grave si l’action met quelqu’un en danger (voir plus haut).
    • le risque juridique est nettement augmenté s’il y a plusieurs auteurs ou complices.
    • de même, il est plus grave d’agir contre un véhicule de service public, de police, de fonctionnaire en mission…
  • Si cela vous fait peur, réfléchissez avant d’agir, vous avez été prévenus. Mais pour relativiser un peu, sachez que ce type d’action est légalement bien moins grave que de coller un autocollant sur un lampadaire ou un panneau de signalisation (objet destiné à l’utilité ou à la décoration publique), actes qui relèvent de la «dégradation lourde» et qui ne semblent pourtant pas être activement réprimés, à voir la quantité de publicités qui «ornent» les lampadaires des zones commerciales françaises, et alors que le délinquant indique clairement son nom et son adresse!